Close

21 mai 2020

ROSENDALS TRÄDGÅRDEN, LE JARDIN INSPIRÉ DE STOCKHOLM

 

Ce pourrait être une simple “campagne” artificielle pour citadins et touristes en quête de verdure, qui viendraient là, en plein coeur de Stockholm, prendre le frais sous les branches du verger, cueillir quelques fleurs et croquer dans une pâtisserie fondante et 100 % bio. 

Mais sous sa façade chic et design, le jardin de Rosendal est bien plus qu’un simple parc animé par un esprit bobo. C’est un lieu à part, hors du temps, charmant et inspirant. 

Alors que le pique-nique de fin d’année de notre association devait s’y dérouler le week-end dernier, nous vous en disons un peu plus sur ce jardin dédié à l’âme de la terre, à la gastronomie potagère et au caractère si scandinave.  

Un peu d’histoire 

Rosendal apparaît sous la forme d’une école d’horticulture avec l’influence de la reine Josefina, épouse d’Oscar I, fils de Bernadotte, à la fin du XIXème siècle. Le jardin est modelé par le travail des apprentis jardiniers. En 1878, le jardin fleurit avec plus de 23.000 plantes en pot, 1.000 variétés de fleurs, herbes et plantes, 235.000 plants dans ses pépinières et 400 arbres fruitiers. Mais l’école ferme en 1911. Les sites sont repris par l’administration royale de Djurgården. Jusque dans les années 60, c’est une pépinière. Les anciennes serres sont détruites et le jardin tombe en désuétude pendant de nombreuses années. 

De simple jardin au café trendy 

Il faut attendre les années 80 pour que l’intérêt pour les jardins s’éveille à nouveau en Suède. Pål Borg et Lars Krantz, tous deux précurseurs en matière de culture biodynamique créent la fondation Rosendal et sont chargés de développer le jardin. Leur objectif est de susciter l’intérêt du public pour le jardinage et l’agriculture biologique, et surtout d’établir une connexion forte entre paysage, horticulture et gastronomie. En 1998, Ulf Nordfjell, paysagiste suédois, façonne les principaux traits du jardin actuel. Bordures, parterres de fleurs et haies datent de cette époque. Le jardin de Rosendal reprend vie, on y cultive à nouveau fleurs et fruits, des cours de jardinage y sont dispensés, les visiteurs viennent profiter du calme et de la sérénité du lieu, à quelques pas seulement de la vie citadine trépidante. 

Un jardin extraordinaire 

Aujourd’hui, Plus de 100 arbres fruitiers sont encore présents dans le verger, aujourd’hui protégé, dont une multitude de pommiers, poiriers, pruniers et cerisiers. Le plus vieux pommier, un Kalvill, variété ancienne et rare, date de 1862. Dans les autres parties du jardin, il n’y a pas de contrainte de culture. Le potager offre herbes aromatiques, tomates, oignons ou potirons, selon les saisons et fonctionne en biodynamie, en assurant la santé du sol et des plantes et en procurant une alimentation saine. Tout est cultivé de manière 100 % naturelle. Les cultures évoluent au rythme des saisons. En janvier, on ferme pour laisser la terre et les hommes se reposer. En été, un parterre compte plus de 70 espèces de fleurs que les visiteurs peuvent cueillir eux-mêmes et acheter en bouquets.  

L’ouverture du jardin sur l’accueil au public 

Très vite, on fait plus que simplement cultiver des fruits et légumes et enseigner le jardinage à Rosendal. En 1998, un four à pain est installé et on ouvre une boulangerie spécialisée dans la fabrication du pain au levain. Le café est abrité dans les serres datant des années 70 et s’étale aux beaux jours dans le jardin et le verger. Il devient bien vite une table appréciée. A côté, la boutique vend du pain et des pâtisseries fabriqués sur place, ainsi que le fruit des récoltes du jardin et du verger. Elle propose aussi une sélection d’outils de jardinage, de pots et d’ustensiles de cuisine et de divers produits comme du thé, des épices ou des confitures que le café utilise dans sa cuisine. La part est faite au naturel. Le tout est aménagé avec cette simplicité brute scandinave qui fait mouche. 

Du champ à l’assiette, un café engagé 

A Rosendal, ceux qui y travaillent sont habités par la même foi selon laquelle générer un sol sain pour les générations futures est le seul avenir possible de l’agriculture. Dans ce jardin-vitrine, jardiniers et cuisiniers travaillent main dans la main et témoignent de leurs méthodes, diffusent des connaissances sur la culture biodynamique et veulent inspirer un mode de vie durable. Véritable laboratoire du vivant, le café est une sorte de “food studio”. On y déguste une gastronomie horticole directement liée à la culture issue du potager, préparé par le chef Niklas Karlsson. Tout y est tellement frais, savoureux et succulent. En temps normal, en pleine saison, les récoltes ne suffisent pas pour le restaurant et la boutique, pris d’assaut. Le café fait alors appel à des produits cultivés localement selon des procédés biodynamiques. 

L’impact de la pandémie 

Aujourd’hui, la crise du Covid-19 a généré une perte d’activité importante. En manque de revenus, la fondation qui ne reçoit aucun soutien de l’État ou de la municipalité a du mal à financer le jardin et le parc. Pour tous ceux qui souhaitent soutenir Rosendal, il est possible de swisher un droit d’entrée volontaire, ou un don : 123 404 1927 

La jardin de Rosendal vit au rythme des saisons, les regarde passer, les laisse décider. Le Genius Loci, l’esprit du lieu, attire comme un aimant. Et une fois qu’on y est allé, on a envie d’y retourner pour observer une autre lumière, une autre saison, de nouvelles sensations. Car Rosendal possède indéniablement cette profondeur indéfinissable des lieux habités d’un supplément d’âme. 

Infos pratiques:  

Rosendals trägården 

Rosendalsvägen 38, Djurgården 

https://www.rosendalstradgard.se/

Ouvert tous les jours de 11h à 17h  pour la pépinière et de 11h à 16h pour le café et la boutique. Fermé le lundi, et le weekend de la Midsommar (19-21 juin 2020). 

Entrée libre (ou volontaire) 

Café : plat du jour, pâtisseries et petits sandwiches. La carte est changée tous les vendredis. 

Paiement en carte bancaire uniquement 

En raison du Covid -19, le jardin de Rosendal a adopté des mesures de précaution très strictes et suit les recommandations de l’Autorité de Santé Publique, Folkhälsomyndigheten, et les décisions du gouvernement. Le café a notamment changé sa routine sur le buffet pour éviter le plus possible la contamination. Si toutefois, il vous est impossible de vous y rendre, suivez les saisons sur le compte Instagram ou Facebook de Rosendal ! 

Texte et photos : Anne Donguy – Mai 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *